Lectures

Les livres qu’on choisit de lire disent-ils quelque chose de nous ? En tout cas, voici quelques mots sur mes lectures récentes et actuelles.

  • America, belle revue éphémère

    Trimestriel conçu pour durer quatre ans, le temps du mandat de Trump, America se donne pour ambition d’expliquer ce qui se passe aux Etats-Unis en laissant la parole à des écrivains. Le dernier numéro s’ouvre à Paul Auster et Stephen King.

  • Et si on ralentissait ?

    Le philosophe allemand Hartmut Rosa, spécialiste de l’accélération, a donné à Basta un entretien éclairant sur le fléau de la modernité qu’est le manque de temps. Prenez-le temps de le lire !

  • Le Marchand de sable

    Dix ans après Millenium, une série policière suédoise cartonne chez Actes Sud. Le quatrième tome des enquêtes de Joona Linna nous plonge dans les sous-sols glauques d’une unité psychiatrique.

  • Mr Mercedes

    Qu’est-ce que la folie ? Que se passe-t-il quand un tueur commet l’erreur de narguer un flic dépressif à la retraite ? Faut-il se méfier des marchands de glace ? Pour son premier polar, Stephen King brouille les pistes et tente de redonner du sens à un monde qui en manque singulièrement.

  • Le capital au XXIe siècle

    Succès éditorial dans le monde entier, le dernier livre de Thomas Piketty peut se lire à plusieurs niveaux : passionnant dans sa description de l’élargissement des inégalités dans un système libéral ouvert, décevant dans sa proposition d’un impôt mondial sur le capital.

  • La captive aux yeux clairs

    Derrière le film de Howard Hawks se cache un livre somptueux, écrit par A. B. Guthrie en 1947 et jamais traduit en français. C’est désormais chose faite, grâce à Bertrand Tavernier. Jamais l’Ouest n’avait été aussi bien raconté.

  • Ainsi soit Benoîte Groult

    A 94 ans, l’auteure de Ainsi soit-elle est devenue une sorte d’héroïne de BD à son corps défendant. Mais Catel Muller, à qui l’on doit le roman graphique Olympe de Gouges, a su mettre dans sa poche (et dans sa carnets) une vieille dame attachante et combative.

  • Joyland

    Dans la lignée de Docteur Sleep mais avec une intrigue beaucoup plus réduite, Stephen King nous offre un roman nostalgique et tendre sur une jeunesse perdue à jamais. Comme quoi il n’y a pas que l’horreur dans la vie !