imaginaires

Le style est là quand on a réussi à évacuer tout ce qu’on ne sait pas faire et à dompter le reste.
BERBERIAN & DUPUY

Derniers articles

  • The Expanse, tome 4 : les feux de Cibola

    / Lectures

    La saga nous emmène toujours plus loin, dans un autre système solaire, sur une planète a priori habitable et colonisée par les humains qui en exploitent le lithium. Mais cette nouvelle ruée vers l’or va très vite tourner au cauchemar.

  • A Ghost Story

    / Cinéma

    Un drap blanc, deux trous pour les yeux et une mise en scène d’une élégance rare font de cette histoire de fantôme le film le plus étonnant de ces dernières années.

  • 4 3 2 1

    / Lectures

    Un monument littéraire. Un quart de siècle de l’histoire américaine passé au tamis narratif de Paul Auster via ses quatre versions d’Archie Ferguson, né un mois après l’auteur.

  • America, belle revue éphémère

    / Lectures

    Trimestriel conçu pour durer quatre ans, le temps du mandat de Trump, America se donne pour ambition d’expliquer ce qui se passe aux Etats-Unis en laissant la parole à des écrivains. Le dernier numéro s’ouvre à Paul Auster et Stephen King.

  • Desproges par Desproges

    / Lectures

    Trente ans après sa mort en avril 1988, à seulement 48 ans, le vide laissé par Pierre Desproges est toujours béant. Sa fille, Perrine, vient de publier un livre rempli de documents et de photos inédites.

  • Mr Mercedes

    / Ecrans

    Le roman de Stephen King était déjà excellent : la série télé en dix épisodes diffusée à l’été 2017 par la chaîne américaine Audience est parfaite. Le romancier Dennis Lehane, le scénariste David Kelley et le réalisateur Jack Bender s’y sont collés.

  • Après la chute

    / Lectures

    Dans la lignée de son perturbant Shutter Island, Dennis Lehane brouille les pistes avec son dernier roman, où l’art de la fiction est poussé à l’extrême.

  • Star Wars 8, les derniers Jedi

    / Cinéma

    Ne cherchez pas à être surpris : Star Wars n’est pas fait pour ça. Du moins, pas la série principale, dont le huitième opus reproduit les codes malgré un scénario qui se veut iconoclaste.