télécharger l'article au format PDF

Entre 0 et 9, où se situe 2013 ?

Le titre Zéro Neuf renvoie évidemment à l’année 2009, mais peut aussi être compris comme « on repart à zéro et on fait du neuf » ou encore comme une graduation entre les deux branches de la bifurcation originelle : ce que vit Gaïa étant plutôt à 9 (du moins au début) et ce que vit Soledad plutôt à 0.

Dans ce cas, on pourrait évaluer à combien se situe 2013 dans le monde réel, pas celui de la fiction. Exercice difficile car évidemment il dépend d’où on se trouve. Si on restreint à la France, je dirais qu’on est entre 3 et 4. Pourquoi ?

La situation économique est très difficile : la mégacrise financière de 2008 qui a mis les Etats à genoux se répercute durement sur le niveau de vie de la population, avec un chômage très élevé, des salaires bloqués, une protection sociale fragilisée et une précarité grandissante. Les inégalités continuent à se creuser, le nombre de gens sous le seuil de pauvreté aussi : selon l’Observatoire des inégalités, il y aurait un million de pauvres de plus en France entre 2008 et 2011. L’année 2012 n’a certainement pas amélioré la situation.

Au niveau environnemental, là aussi le tableau n’est pas bon et se dégrade. La croissance est toujours invoquée comme panacée universelle, la société de consommation continue sa fuite en avant alors même que les ressources naturelles s’épuisent. La pollution dans les zones urbaines est endémique. Aucune politique sérieuse de sortie du nucléaire n’est prévue, et les incitations à la sobriété énergétique et au recours aux énergies renouvelables manquent singulièrement d’efficacité.

La plupart des gens sont pessimistes pour le court terme, ils savent que leurs enfants vivront moins bien qu’eux pour la première fois depuis très longtemps. Les perspectives d’avenir sont singulièrement sombres, même si quelques signes encourageants laissent un peu d’espoir : la volonté des salariés touchés par les plans sociaux de se battre pour sauver leur outil de travail, les manifestations géantes, en Espagne notamment, contre la précarité, la constitution (à échelle réduite certes) de réseaux alternatifs, le mouvement des Indignés, et bien entendu les soulèvements populaires dans les pays arabes, même si les résultats sont limités. L’instabilité politique générale dans les grandes démocraties (à l’exception des Etats-Unis et de l’Allemagne) montre aussi que les choses bougent.

Dernier livre paru

A paraître le 25 octobre