télécharger l'article au format PDF

France Inter ouvre sa grille

Très attendue, sauf par ceux qui ont décidé d’abandonner la chaîne après les purges de juin dernier, la grille de la rentrée 2010 a été livrée vendredi 27 août. Pas de bouleversements, mais des tranches 7-9 et 17-19 fortement remaniées. Quant à l’impertinence...

Fin août 2009, on s’en souvient, Jean-Luc Hees et Philippe Val avait fait leur première rentrée ensemble en vidéo. Rien de tout ça cette année : une conférence de presse matinale et des informations qui n’ont filtré qu’au compte-gouttes, avec une mise à jour du site de France Inter en fin de journée.

On savait déjà que Nicolas Demorand et Yves Calvi partaient, que Didier Porte et Stéphane Guillon avaient été priés d’aller faire les zouaves ailleurs, qu’Audrey Pulvar et Patrick Cohen récupéraient la matinale. On a découvert aujourd’hui que Raphaël Mezrahi et Gérald Dahan auront la — très lourde — tâche de faire au moins aussi bien que Porte et Guillon, tandis que François Morel est toujours là. Le créneau « comique » a été prudemment déporté juste avant 9h, au moment ou l’audience du matin baisse, et le plus loin possible des invités politiques.

L’autre changement de taille, c’est l’installation de Philippe Collin (qui m’avait accordé un entretien fin 2009->art428]) dans la nouvelle tranche 17-19h laissée libre par Yves Calvi et Jean-Marc Four (et son excellente émission Et pourtant elle tourne). C’est François Busnel qui s’occupera de la première partie (17h15-18h) avec un entretien culturel avec un écrivain ou un artiste. En réalité, Collin animera la partie 18h15-19h toujours avec Xavier Mauduit. Retrouvera-t-il le ton unique de Panique au Mangin Palace et de la Cellule de dégrisement, ses deux émissions du week-end qui disparaissent dans l’opération ? On attend pour voir.

La tranche 21h-22h sera partagée par cinq voix féminines, une par jour, dans Partir avec : Sandrine Mercier, Marie-Pierre Planchon, Gwenaëlle Abolivier, Sandra Freeman et Stéphanie Duncan.

Rien de bien transcendant le week-end, avec le samedi une émission économique d’Alexandra Bensaïd à la place de Rue des entrepreneurs et une émission scientifique avec Jean-Claude Amelsen, et le jour du seigneur Je hais les dimanches d’Alessandra Sublet, avec un invité-promo. Espérons que son titre ne sera pas prémonitoire. Juste après, Stéphane Paoli animera le 12-14. Bof. Et enfin, la dernière trouvaille de Philippe Val, une émission sur nos amies les bêtes, avec Elisabeth de Fontenay. Super.

Pas convaincu ? Moi non plus. Heureusement, Daniel Mermet est toujours là de 15h à 16h pour Là-bas si j’y suis, tel le dernier des Mohicans. Pour tous ceux comme moi qui ne peuvent pas écouter la radio à ce moment de la journée, vous pouvez télécharger toutes ses émissions depuis 2002 ici. Et si vous en avez le courage, vous pouvez aussi lire l’édito de Philippe Val. Cette fois, il en appelle à Victor Hugo...

Derniers livres parus